Le charme discret de l’hôtellerie de luxe

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Avec ses onze millions de visiteurs par an, la Côte d’Azur reste une destination de choix. Parmi les 650 hôtels, trente-et-un d’entre eux sont classés 5 étoiles. Ici, les chambres avec vue sont de rigueur et le service des plus soignés.

Dans le secteur de l’hôtellerie de luxe, les Français ne défont pas leurs valises les premiers. Ils ne représentent que 5 à 10% de la clientèle. De Théoule-sur-Mer à Eze, en passant par Monaco, trente-et-un hôtels peuvent arborer fièrement leurs cinq étoiles. Si le dénominateur commun de tous ces établissements reste leur emplacement, la qualité des chambres et un service irréprochable, il n’en demeure pas moins vrai qu’une âpre concurrence se fait jour où chacun essaie d’apporter une touche nouvelle et originale. On a vu ainsi fleurir, au fil des années, des soins bien-être, accompagnés de spas plus luxueux les uns des autres, venant s’ajouter aux prestations habituelles. Certains ne sont pas tombés dans le bain de ces eaux bouillonnantes, préférant miser sur des valeurs sûres comme la renommée de l’hôtel, son histoire et son site. « Nous avons un centre de remise en forme mais nous avons misé d’abord sur l’emplacement, le site, et l’histoire de l’hôtel, souligne Bruno Mercadal, directeur du Royal Riviera à Saint-Jean-Cap-Ferrat, avec une plage privée, et des jardins méditerranées redessinés par Jean Mus dans l’esprit de la Riviera. Notre décoration intérieure, en raison de la proximité avec la villa Kerylos, s’est inspirée de la Grèce antique. Ici, l’émotion du lieu prime car c’est ce qui reste dans les souvenirs de notre clientèle ».

Source : L’Avenir Côte d’Azur, N° 2084, vendredi 3 août 2012

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »